Déménagement : les Français de moins en moins mobiles

Un rapport de l’Observatoire des territoires pointe la faible mobilité résidentielle des Français et des choix conditionnés par le niveau social.
Le Samedi 05 octobre 2019

Un rapport de l'Observatoire des territoires du Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) pointe une moindre propension au déménagement de la part des Français, ou du moins un faible éloignement lorsque le projet de déménagement se concrétise. Spécialiste du déménagement sur Rennes, Pommereul Déménagement vous en dit plus sur le sujet.

La proximité privilégiée

Bien que le nombre de déménagement soit en baisse depuis les années 2000, les Français restent toujours un peu plus nombreux que leurs voisins européens à changer de logement. Un rapport de l’Observatoire des territoires du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) révèle en effet que chaque année, environ 11% des Français déménagent, contre une moyenne européenne de 9%.

Dans le détail, on constate que les Français privilégient la proximité lorsqu’il est question de déménagement. La majorité des ménages optent en effet pour des logements dans la même commune ou dans le même département. Seul un peu moins du tiers des Français ose se rendre dans un autre département, une autre région ou un autre pays.

Certaines régions sont plus attractives que d’autres, note également le rapport. C’est notamment le cas de la Gironde qui est le département qui a le plus vu sa population augmenter entre 2009 et 2015. À l’inverse, Paris est celui qui a le plus perdu d’habitants, ceux-ci migrant souvent vers les départements de la petite et de la grande couronne.

L’influence du facteur social

Des variations sur les destinations sont également perceptibles en fonction de l’âge des personnes composant le ménage. Le rapport pointe en effet que les trois quarts des 40-55 ans qui déménagent restent au sein du même département tandis que les seniors et les étudiants n’hésitent pas à parcourir de longues distances.

La présence d’enfants scolarisés ou l’avancement professionnel freinent plus facilement les gens en termes de mobilité longue distance. Des différences existent également en fonction du niveau d’études puisqu’il apparaît que plus on est diplômé, plus on déménage loin. Le rapport note en effet que 83% des cadres retrouvent un emploi après un déménagement, un taux bien supérieur à celui enregistré par les ouvriers et employés (63%).

Pour en savoir plus:
5 Questions à poser à une entreprise de déménagement
5 conseils pour réussir son déménagement
Pourboire à son déménageur ou pas ?
Bien faire ses cartons lors d'un déménagement

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus